Financement de campagnes de vaccination

Débats publics

Parrainer un orphelin de guerre

Soutien à l‘éducation

Aide pour les hôpitaux de fortune

Jardin d'enfants pour orphelins de guerre

Reconstruction de bâtiments scolaires

Soutien aux veuves et aux orphelins de guerre

Départ d‘une camionette pour la Syrie, 2013

Remerciements de la part d‘écoliers

Projets

La version française du site contient les activités de notre association jusqu’au début de l’année 2017. Pour les activités plus récentes, veuillez consulter la version anglaise ou allemande de notre Homepage.

Notre association soutient des projets de développement durable. Il s’agit en premier lieu d’une aide à l’autoassistance et de projets visant à améliorer l’autosuffisance de la population locale (soutien à l’éducation scolaire et au travail des femmes, reconstruction d’écoles…). Nous soutenons en outre une série de petits projets médicaux (campagnes de vaccination, matériel médical pour hôpitaux de fortune…). L’aide accordée à des enfants et des femmes très pauvres (parrainages, jardins d’enfants…) constitue un autre point fort de notre travail humanitaire.

Depuis l’automne 2015, notre association a soutenu la population d’Erbin dans la banlieue de Damas. Cette ville, assiégée par le régime d’Assad depuis 2012, compte quelque 45000 habitants et n’est pas contrôlée par des islamistes radicaux. Jusqu’en août 2016, nous avons également soutenu la ville de Darayya (voir «Qui nous sommes» et «Nos buts»).

Les organisations internationales suivantes ont soutenu des projets à Erbin et Darayya: Medico International (Allemagne), Institut für Auslandsbeziehungen (IFA, Allemagne), Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ, Allemagne), International Relief and Development (États-Unis), USAID (États-Unis).

Jusqu’au printemps 2015, le travail de notre association s’est concentré sur la région de Deir Ezzor et tout particulièrement sur la ville d’Al Mayadin (voir «Travaux accomplis»). Avant la guerre déjà, l’est de la Syrie était l’une des régions les plus pauvres et marginalisées du pays. Entre 2012 et 2015, nous avons tenté de combler un vide humanitaire dans cette région. En effet, cette partie de la Syrie n’a pas pu bénéficier de l’aide des grandes organisations humanitaires à cause de sa situation excentrée. A Al Mayadin, notre association a collaboré avec un comité humanitaire local. Il s’agissait du Comité local de coordination pour l’assistance sociale, également en charge de l’école, et dont le travail était supervisé par le Conseil de la ville. A cause de la présence de l’EI, nous ne pouvons malheureusement plus venir en aide aux habitants d’Al Mayadin depuis le printemps 2015. Nous gardons l’espoir de poursuivre un jour notre travail humanitaire à Al Mayadin. Pour cette raison, nous conservons sur cette page un projet élaboré par le comité humanitaire de cette ville. Ce projet est accompagné d’une parenthèse avec la mention „Al Mayadin, momentanément interrompu“.

Projets en cours

  • Nous soutenons les orphelins et veuves de guerre

Financement d’un jardin d’enfants pour orphelins de guerre (Erbin)

Jardin d'enfants pour orphelins de guerreErbin abrite d’innombrables réfugiés, parmi lesquels on trouve de nombreux orphelins et veuves. Pour offrir un peu de normalité aux enfants, particulièrement traumatisés par les horreurs de la guerre, nous avons financé la construction d’un jardin d’enfants (voir en bas : Projets menés à terme). L’institution, financée par notre association, est destinée en premier lieu aux orphelins de guerre. Nous ne faisons toutefois pas de différence entre orphelins de père et mère et orphelins dont le père seulement est décédé. Le jardin d’enfants abrite quelque 250 enfants (voir «Travaux accomplis» et «Informations supplémentaires»). Il vise également à alléger quelque peu le dur quotidien des veuves de guerre, qui vivent dans le plus grand dénuement et sont forcées de travailler pour nourrir leurs enfants. Il permet aussi de créer un modeste revenu pour une vingtaine d’éducatrices, une directrice et son adjointe ainsi que pour un concierge. Le total des salaires des collaborateurs du jardin d’enfants s’élève, quant à lui, à quelque 12500 euros par an. L’institution est exclusivement financée par notre association. Il permet aussi de créer un modeste revenu pour une vingtaine d’éducatrices, une directrice et son adjointe ainsi que pour un concierge.

  • Nous sauvons des enfants de la faim

Soutenir un orphelin (parrainages) (anciennement Darayya)

Soutenir un orphelinAvec 15 euros par mois, vous soutenez un orphelin originaire de Darayya et réfugié dans un autre lieu. Les marraines et parrains reçoivent les coordonnées de l’enfant, peuvent le contacter et pourront peut-être lui rendre visite dans quelques années (voir «Travaux accomplis»)

La durée d’un parrainage est d’au moins six mois et peut s’étendre jusqu’à l’âge de dix-huit ans. Nous garantissons que l’argent sera versé au tuteur de l’orphelin et utilisé pour couvrir les besoins les plus urgents de l’enfant. Mode de payement : autorisation de prélèvement ou virement permanent (formulaire de parrainage).


  • Nous luttons contre la maladie

Médicaments pour la population (Erbin)

VaccinsDepuis le début du conflit, l’assistance médicale est quasiment inexistante dans les territoires qui ne sont plus contrôlés par le régime d’Assad. Les rares médecins restés sur place manquent de tout, particulièrement de médicaments et de vaccins (notamment contre la poliomyélite). L’argent de vos dons sera remis aux médecins d‘Erbin. Il permettra à ces derniers de se procurer les médicaments et vaccins, dont la population a le plus urgemment besoin (voir «Travaux accomplis» et «Informations supplémentaires»).


  • Nous soutenons les énergies renouvelables

Panneaux solaires (Erbin)

Panneaux solaires sur un toit en Syrie.A cause de l’inflation liée à la guerre et à cause du siège par les troupes d’Assad, le prix de la benzine et du mazout a massivement augmenté à Erbin. Suite à la destruction presque totale du réseau d’électricité par l’aviation du régime, les habitants de cette ville utilisent des génératrices à essence. Durant les mois d’hiver, il faut en outre assurer le chauffage des salles de classes, où de nombreux réfugiés passent la nuit. Afin d’économiser de l’argent, le Comité local de coordination aimerait développer l’approvisionnement d’Erbin en énergie solaire. Des panneaux solaires seront d’abord fournis au jardin d’enfants pour orphelins de guerre que nous soutenons dans cette ville, à titre d’essai.

  • Nous aidons des enfants traumatisés

Soutien psychologique à des enfants traumatisés (Erbin)

Dessin d’un enfant syrien, janvier 2015.De nombreux enfants traumatisés par la guerre vivent à Erbin, comme dans toutes les localités syriennes ravagées par le conflit. Des médecins ayant reçu une formation en psychologie se sont proposé de soigner ces enfants à l’aide de thérapies professionnelles. A cette fin, nous aimerions créer un centre de prise en charge psychologique pour enfants traumatisés à Erbin. Capacité de traitement : quelque 100 enfants entre 6 et 15 ans.


  • Nous investissons dans l'éducation

Soutien des écoles (Erbin)

Salle de classe dans une école bombardéeDepuis le début du conflit, le Comité local de coordination d’Erbin tente de maintenir un enseignement scolaire dans la ville assiégée et bombardée par le régime de Damas. Afin de promouvoir la scolarisation des enfants, l’organisation humanitaire allemande Medico International a soutenu plusieurs écoles, créées par le Comité local de coordination d’Erbin. Ces dernières proposent un enseignement laïque et emploient des institutrices et instituteurs qui travaillent bénévolement. Nous aimerions également venir en aide aux écoliers et instituteurs de la ville, car les écoles d’Erbin ont besoin de vos dons pour poursuivre leurs activités. L’argent servira à acheter du matériel scolaire (tableaux noirs, crayons, cahiers, livres…) et du mazout pour les hivers rigoureux, à couvrir une partie des frais de location ou à verser un modeste salaire aux institutrices et instituteurs.

  • Nous sauvons des vies

Soutien médical aux hôpitaux de fortune
(Al Mayadin, momentanément interrompu)

Matériel médical pour une salle d’opérationLes hôpitaux d’Al Mayadin ont été détruits par l’artillerie ou l’aviation du régime d’Assad. Les rares cliniques, qui ont été épargnées par les bombardements, manquent de tout et sont débordées par l’afflux de blessés et de malades. Grâce à vos dons, le Comité local de coordination pour l’assistance médicale pourra acheter les médicaments et le matériel médical dont les cliniques ont le plus urgemment besoin (voir «Travaux accomplis»).




PROJETS MENÉS À TERME

  • Construction d’un jardin d’enfants pour orphelins de guerre (2016) (Erbin)


Au printemps 2016, notre association a financé la construction d’un jardin d’enfants pour orphelins de guerre à Erbin. Les locaux se trouvent dans le sous-sol d’un bâtiment, afin des protéger les enfants des bombardements du régime d’Assad (voir «Travaux accomplis»).

  • Reconstruction d’écoles endommagées par les bombardements (2013-2015) (Al Mayadin)


La plupart des écoles de la ville d’Al Mayadin ont été détruites ou endommagées lors de bombardements et ne peuvent plus être utilisées. Les bâtiments scolaires encore debout abritaient (et abritent certainement toujours) des milliers de réfugiés ayant fui les zones de combat. Sur demande du Comité local de coordination pour l’assistance sociale et l’éducation scolaire, dissous en 2015, notre association a financé la rénovation ou la reconstruction des écoles endommagées de la ville (voir «Travaux accomplis» et «Informations supplémentaires» ). Dans les écoles que nous avons dotées de poêles à mazout, nous avons également dû faire face à des frais de chauffage. Ces derniers se sont élevés à quelque 37000 euros pour l’hiver 2014-2015.

  • Machines à coudre (2013-2014) (nord de la Syrie)
    Voir «Presse».



Projets non réalisés (Al Mayadin,Darayya)

Les projets énumérés ci-dessous ont été élaborés entre 2012 et 2016 par les Comités locaux de coordination et Conseils de ville d’Al Mayadin et de Darayya. A cause de nos moyens financiers limités, nous n‘avons malheureusement pas pu réaliser ces projets.

  • Atelier de couture pour orphelines et veuves


Ce projet a été créé par le Conseil de ville de Darayya sur l’initiative de femmes vivant dans la ville. L’atelier de couture constituera un centre de formation professionnelle pour les nombreuses veuves et orphelines peuplant la ville et leur permettra de mieux subvenir à leurs besoins.En effet, ces dernières survivent uniquement grâce à des dons. Les veuves et orphelines de Darayya désirent travailler pour couvrir les besoins de la ville en vêtements.

  • Soutien aux institutrices:
    école pour enfants de réfugiés

Un groupe d’institutrices s’est proposé de dispenser bénévolement des cours aux enfants des réfugiés vivant à Al Mayadin.

  • Atelier pour handicapés

Le Comité local de coordination pour l’assistance sociale projette la construction d’un atelier pour handicapés, qui donnerait du travail à des femmes et hommes aveugles ou sourds-muets. Des maîtres-artisans d’Al Mayadin se sont proposés de former bénévolement les employés de l’atelier. Ils n’ont toutefois pas les moyens de se procurer les instruments de travail nécessaires.

  • Hôpital d’Al Mayadin

Le Comité local de coordination pour l’assistance médicale projette d’assainir un hôpital épargné par les destructions et d’en construire un nouveau. Les deux hôpitaux permettraient de soigner les blessés et malades de la ville et des villages voisins. Les coûts du projet sont estimés à quelque 152000 euros.

  • Hôpital pour femmes et enfants

Le seul hôpital pour femmes et enfants d’Al Mayadin a été en grande partie détruit. Il doit être reconstruit et pourvu de matériel pour couvrir les besoins médicaux de quelque 500000 personnes dans la ville et les villages alentours.

  • Installation pour le traitement de l’eau

La seule installation permettant de filtrer l’eau pour la rendre potable a été détruite lors de bombardements par le régime d’Assad. La population d’Al Mayadin est donc forcée de boire l’eau très polluée de l’Euphrate. Les comités locaux de coordination planifient la construction d’une installation de filtrage de l’eau. Les coûts du projet sont estimés à quelque 53000 euros.

  • Rénovation du réseau électrique

A Al Mayadin, une grande partie, une grande partie du réseau électrique et la plupart des génératrices privées ont été détruites par les bombardiers du régime d’Assad. Dans l’urgence, les ingénieurs et électriciens des Comités locaux de coordination tentent de réparer les génératrices encore existantes. Le Conseil de la ville d’Al Mayadin projette de réparer le réseau électrique de la ville et de se procurer de nouvelles génératrices. Les coûts du projet sont estimés à quelque 10000 euros.

Al-Mayadin

Darayya

Erbin